Pourquoi je ne peux pas m'organiser
dessin
 
Généralités
 

Différentes recherches mettent en évidence qu'il existe environ 6 % d'enfants scolarisés touchés par la dyspraxie, dont les 3/4 sont des garçons.

Nous pouvons donc en déduire qu'environ un enfant par classe est touché par la dyspraxie à des degrés d'atteintes bien divers.

La dyspraxie est un handicap déconcertant par sa compléxité, il est encore peu connu et reconnu même par le corps professionnel.

La dyspraxie fait l'objet de recherches internationales mais il existe encore peu de consensus quant à la féfinition de la dyspraxie.

La terminologie a par contre bien évolué, pour n'en rappeler que quelques-unes :

Au début du siècle, M. Dupré parlait de débilité motrice, ce terme évolua en 1962 en apraxie du développement (Walton). En 1992, on parle alors de problème de coordination motrice (Mealand).

Toutefois l'OMS, en 1992, décrit cette pathologie dans le CIM-10/DSM IV (le code international des maladies) dans le chapitre "trouble spécifique du développement" et parle alors de trouble de l'acquisition de la coordination (TAC), en anglais DCD (Developmental Coordination Disorder).

Ce texte dit :


"La caractéristique essentielle de ce trouble est une altération importante du développement de la coordination motrice, non imputable entièrement à un retard intellectuel global ou à une affection neurologique (...)".


Cette définition a été reprécisée en 1994 comme :


Une performance motrice médiocre dans les activités de la vie quotidienne qui ne correspond ni à l'âge, ni au niveau d'intelligence de l'enfant (...)".



Mais le dernier mot revient à la doctoresse Mazeau:
Elle qui défend ardemment la dyspraxie en France dit si justement que


" la dyspraxie est un handicap caché. "